Loading...

Retrouvez la santé de vos pieds

Réglez vos problèmes de pieds dans un cadre sécuritaire, confidentiel et chaleureux.

Imaginez-vous
comme vous le voulez

image

Retrouvez l’état normal de vos pieds

Chaque personne a le droit de recevoir les meilleurs soins de santé avec une approche humaine, dans un environnement sécuritaire et convivial.

  • Diagnostic médical fait par une de nos docteures en médecine podiatrique
  • Solutions et traitements efficaces pour votre situation
  • Résolution sur place et rapide du problème dans plusieurs cas
  • Clinique et équipements modernes et sécuritaires
  • Approche axée sur l’humain
  • Conseils pour prévenir les problèmes
  • Et peut-être un café ou un thé avec ça

Vos podiatres

Les podiatres sont des docteures en médecine podiatrique. Elles sont formées pour vous aider à retrouver la santé de vos pieds afin que vous soyez soulagés. Leurs conseils vous permettent aussi d’éviter des problèmes qui pourraient arriver si vous n’y prêtez pas attention.

image

Dre Annie Jean, Podiatre

Copropriétaire

Diplomée en science biopharmaceutique de l’Université d’Ottawa, j’ai par la suite obtenu mon doctorat en médecine podiatrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières.Je suis installée comme podiatre en Outaouais depuis 2009 et j’ai eu le privilège de voir la podiatrie se développer dans la région et d’en être une des pionnières.

J’ai une approche de la podiatrie et une relation avec mes patients basées sur la compassion et l’efficacité. Ma vision de la podiatrie dépasse le cadre de la clinique puisque je prends plaisir à aider les gens parfois même dans la rue lorsqu’ils me reconnaissent et me posent des questions. Je les invite ensuite dans le cadre sécuritaire et confidentiel de la clinique pour les traitements appropriés.

J’aime les sports en général et j’ai été honorée de représenter le Canada sur la scène internationale pour la course à pieds, remportant plusieurs médailles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Je continue de pratiquer régulièrement la course à pieds, mais aussi le vélo, le ski de fond, la course en raquette et le fat bike durant l’hiver.

Je comprends donc très bien les problématiques liées aux sports et suis très à l’aise de prendre en charge tous les types de patients, incluant les sportifs récréatifs ou d’élite. J’utilise d'ailleurs un système d’analyse de course avec caméra pour mieux comprendre, traiter et conseiller les sportifs.

J’aime mon métier et je prends plaisir à aider les gens que ce soit dans la clinique ou aux abords d’un sentier de course.

Bienvenue chez Alliance Podiatrie!

lire la suite
image

Dre Diane Bouguem, Podiatre

Copropriétaire

Originaire du Cameroun, j’ai immigré au Canada en 2005, suite à quoi j’ai obtenu mon baccalauréat en sciences de la santé de l’Université d’Ottawa en 2013. J’ai ensuite continué mes études à l’Université du Québec à Trois-Rivières d’où j’ai obtenu mon doctorat en médecine podiatrique en 2017.

Je sers cette belle région de l’Outaouais comme podiatre depuis 2017 et crois que chaque personne est unique et mérite de recevoir des traitements de qualité quel que soit son statut social.

J’ai souvent agi comme bénévole à divers évènements tels le grand défi Pierre Lavoie, le demi-marathon de Mont-tremblant et j’ai prodigué des traitements podiatriques aux nécessiteux de l’Accueil Bonneau. J'ai comme objectif de continuer de redonner à la société en aidant les plus démunis et en sensibilisant les habitants de l’Outaouais à prendre en main leur santé.

Quand je rencontre un patient, j’aime que le diagnostic et le traitement soient bien compris. J’aime quand le patient me dit dans ses propres mots que tout est clair et qu’il se sent soulagé. C’est pour cela que je fais ce métier.

Je traite des problématiques variées et j’ai à cœur la santé des pieds des jeunes, ainsi que la prise en charge podiatrique des personnes atteintes de diabète.

J’aime les découvertes et les voyages et peut être que vous verrez un de mes clichés d’un coin du monde en venant à la clinique.

Bienvenue chez Alliance Podiatrie!

lire la suite
image

Dre Gabrielle Castonguay, Podiatre

Copropriétaire

Je suis native de la région de l’Outaouais et je suis honorée de servir ma communauté depuis 2011 comme Podiatre, après avoir obtenu mon doctorat en médecine podiatrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

En tant que Podiatre, la relation avec le patient est importante pour moi. Je prends le temps pour bien comprendre la situation du patient et faire une évaluation clinique complète avec les examens requis. Au besoin, j’utilise l’imagerie, c’est-à-dire l’échographie et la radiographie afin d’établir le plan de traitement approprié.

La relation avec mes patients est bâtie sur l’authenticité et la simplicité. J'aime bien expliquer le diagnostic puis présenter les options de traitements ainsi que les bienfaits qui s’en suivront. Autant que possible, j'apporte des solutions de traitements pratiques qui peuvent être appliqués dans la vie de tous les jours.

Ayant pratiqué le soccer de compétition pendant de nombreuses années cela me permet de comprendre les besoins des sportifs récréatifs et compétitifs et de leur donner les soins appropriés. De plus, étant mère de trois enfants, je fais bien le lien entre les pieds et la croissance et cela me sert pour bien conseiller mes patients.

Venez nous voir à la clinique Alliance Podiatrie, en plus de retrouver la santé de vos pieds, peut-être que vous trouverez à la réception un morceau de mon gâteau au chocolat qui, il parait, est un délice!

Bienvenue chez Alliance Podiatrie!

lire la suite

+

Années d'expérience en Outaouais

+

Patients satisfaits

Podiatres au grand coeur

+

Années d'études universitaires

Prenez rendez-vous aujourd'hui

Comment retrouver la santé de vos pieds

1
image

Prenez
Rendez-vous

Passez à l'action et appelez aujourd'hui au 819 282 0999 pour prendre rendez-vous, ou faites-le en ligne en cliquant ici.

2
image

Recevez le bon traitement pour vous

Nos podiatres vous recevront dans le cadre sécuritaire, confidentiel et chaleureux de la clinique et proposeront la solution qui convient le mieux à votre situation.

3
image

Profitez de vos
pieds en santé

Après le traitement qui dans bien des cas résout le problème sur place, vous serez heureux de retrouver l'état normal de vos pieds, serez soulagés et pourrez profiter de vos activités quotidiennes comme bon vous semble.

Découvrez nos services

Examen biomécanique

Lors d’un examen biomécanique nous procédons à une série d’évaluations de vos pieds et de vos membres inférieurs. Les mouvements de vos pieds sont examinés dans diverses positions : couché, debout, assis et à la marche. Ces observations nous permettent de poser des diagnostics précis qui nous serviront par la suite à apporter le plan de traitement approprié pour vous.

lire la suite

Examen des pieds chez l’enfant : podiatrie pour les enfants

Nous offrons nos services de podiatrie pour vos bouts de chou dès la naissance pour détecter et corriger les problèmes le plus tôt possible. Les podiatres ont la formation nécessaire afin de bien diagnostiquer et de bien comprendre l’impact d’une bonne santé des pieds de vos enfants. La prise en charge peut aller de simples conseils aux manipulations jusqu’à des solutions pour pallier les troubles d’alignement de leurs pieds!

lire la suite

Orthèses plantaires sur mesure

Après un examen et un diagnostic approprié, nous prenons des mesures précises lors du moulage de vos pieds avec nos outils technologiques pour créer des orthèses plantaires personnalisées. Une fois ces orthèses fabriquées et remises en clinique, nous effectuons un suivi pour optimiser le traitement. Ces orthèses sur mesure sont conçues pour être facile et confortable à porter dans vos chaussures. Elles améliorent la distribution des points de pressions sous vos pieds afin que vous puissiez continuer à bouger plus librement!

lire la suite

Traitement des verrues plantaires

Très souvent contagieuse et sans douleur, la verrue plantaire peut être une source d’inconfort ou d’embarras. À la clinique, nos podiatres seront en mesure de bien les diagnostiquer et d’apporter le meilleur plan de traitement pour obtenir une guérison la plus rapide possible. Les options de traitement sont variées et efficaces afin de retrouver la santé de vos pieds.

lire la suite

Traitement des ongles incarnés

Lorsqu’une partie de l’ongle pénètre dans la peau avoisinante, cela peut causer beaucoup des inconforts, de la douleur et peut même causer une infection. En clinique, nos outils et notre expertise vous font profiter d’un traitement inégalé de cette problématique. Nous pouvons retirer le morceau en cause ou procéder à une intervention chirurgicale permanente. Si nécessaire, nous procéderons à une anesthésie locale ou à la prescription d’antibiothérapie orale.

lire la suite

Soins des pieds

À la clinique, nous prodiguons des soins de pieds médicaux complets pour que vos pieds respirent la santé! Nous utilisons toujours des instruments stérilisés sous autoclave pour traiter les ongles et les callosités.

lire la suite

Saviez-vous que...?

image

L’UT4M ? LES QUÉBÉCOIS EN SONT FOUS !

octobre 27, 2020

Depuis les premières éditions, l’UT4M a attiré des coureurs des quatre coins du monde.  Mais il n’est étonnant d’entendre au départ des courses cet accent si caractéristique de nos amis d’Amérique du Nord. Cette année encore, les québécois étaient de la partie à la fois sur l’UT4M Challenge et sur l’Extrem 160. Nous avons rencontré Annie JEAN qui n’a pas fait le voyage pour rien. Elle a tout simplement remporté le classement féminin du challenge, un massif par jour. 

Trailrunning : Qui es-tu ?

JEAN :  « Âgée de 36 ans, je suis une fille du nord de l’Ontario, maintenant podiatre dans la région de l’Outaouais depuis près de 10 ans maintenant. Je cours sur route depuis mes premières années universitaire, en 2000, et en trail depuis 7 ans. Des Ironman entre temps... Je suis alors podiatre et athlète à temps plein, passant plusieurs heures à courir et en vélo, tous les jours. »

TR-S :  Quels sont tes principaux résultats ? 

A-J :  3ème du marathon CHAMONIX 2017, 1ère à l’’Harricana 65 km 2017 et 2016, 1ère au chute du diable 2016 et 2ème en 2017

TR-S    Pourquoi as-tu choisi de venir à l’UT4M ?  

A-J : «  C’est mon  format préféré, car j’adore les distances marathon au 50 km, et j’adore la France et découvrir ses massifs! Quoi demander de mieux que l’ut4m! Et en même temps, je viens parcourir la région en vélo. »

TR-S Quel souvenir garderas-tu  de cette expérience sur l’UT4M ? 

A-J : « Que notre corps est plus fort que ce que notre tête parfois nous laisse savoir! L’organisation était superbe, l’atmosphère des plus agréables et amicales entre les traileurs. Une course à mettre à l’agenda absolument! »

TR-S :    Et la suite de tes projets ?

Annie-Jean : « Laisse-moi digérer celle-ci avant de faire d’autres plans! »

Source : http://www.trailrunning-spirit.fr/index.php/portraits/120-l-ut4m-les-quebecois-en-sont-fous

lire la suite

image

TECHNIQUEMENT CORRECT, LA COURSE À PIED

octobre 27, 2020

La course à pied est devenue une pratique populaire chez les gens de tous les âges. Les boutiques de sport font fureur avec leurs choix exhaustifs d’espadrilles et de vêtements spécifiques à la course. Certaines d’entre elles offrent aussi des cliniques de course à ceux qui désirent suivre un plan d’entraînement pour courir leur première course de 5 km, de 10k m, de demi-marathon ou de marathon. En effet, la course à pied est un sport facilement accessible. Où que l’on soit, on enfile nos espadrilles et hop, nos foulées nous mènent où nous voulons aller… à condition que nos pieds et notre corps nous le permettent!

LES BLESSURES SPORTIVES

En parallèle avec cette tendance, on note toutefois une hausse de blessures sportives qui amènent plusieurs coureurs à nous consulter dans nos cliniques podiatriques. Est-ce le type de pied qui est problématique, l’intensité et le volume d’entrainement… ou bien la technique? Il va de soi qu’une hausse d’intensité et de volume trop brusque peut perturber le système musculosquelettique et amener le coureur à développer des blessures de type chroniques communes telles que les périostites, les fasciites plantaires, les fractures de stress, le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, pour n’en nommer que quelques-unes.

Comme on l’observe fréquemment dans nos pratiques, une biomécanique fautive peut également être en lien direct avec un risque accru de blessures puisqu’à la course, les pieds reçoivent cinq à huit fois le poids de notre corps lors de chaque foulée. Le coureur qui fait de l’hyperpronation se voit plus à risque de blessures de surutilisation musculaire, de types fasciites plantaires, tendinites du tibial postérieur, périostites et inflammation de la bandelette ilio-tibiale. On peut également noter des raideurs au niveau lombaire chez les coureurs de longue distance qui ont les arches affaissées et même chez ceux qui ont les pieds creux et rigides.

La tendance vers la course minimaliste est devenue tellement populaire depuis les dernières années que les magasins de course à pied voient leur stock d’espadrilles de course évoluer vers les types de chaussures neutres, avec moins de coussin et d’élévation aux talons. Il faut par contre y faire attention; adopter une bonne technique, c’est repositionner le corps, afin de réduire l’attaque du talon à chaque pas et c’est tout un apprentissage! Puisque ces chaussures n’offrent pas de protection aux niveaux des talons, il faut s’assurer de limiter le temps passé au sol lors de chaque foulée afin de réduire le stress d’impact aux talons.

La transition peut être longue, mais il en va de soi qu’en adoptant une bonne technique de course, le patron moteur de course deviendra plus efficace afin de courir de façon plus économe, avec moins de stress au niveau musculaire et articulaire.

SYSTÈME D’ANALYSE DE COURSE

Dans notre pratique, afin de bien guider les coureurs de différents niveaux, nous avons installé le système d’analyse de course Contemplas. À l’aide d’un tapis roulant et de caméras, le coureur est analysé sous différentes vues : premièrement pieds nus, ensuite avec espadrilles de course, avec ou sans orthèses. On observe ainsi l’attaque du pied lors de chaque foulée ainsi que la répercussion vers les articulations des membres inférieurs et supérieurs.

Préalablement à l’analyse de course, un examen biomécanique est complété afin de vérifier l’alignement des membres inférieurs ainsi que la posture globale du patient, en statique et à la marche. Lors de cet examen, une série de mesures est effectuée afin de vérifier si le pied est en position neutre, en pronation ou supination. On vérifie aussi les rotations disponibles au niveau des hanches, la présence ou non d’un raccourcissement structurel, l’alignement des genoux, le mouvement disponible des articulations du pied, mais surtout celui de l’hallux! La présence d’un hallux limitus peut être responsable d’une déviation importante du patron de course lors de l’attaque et de la propulsion.

De plus, l’analyse de course peut servir à guider le coureur vers une meilleure technique de course, comme d’augmenter la cadence, ce qui diminue le temps passé au sol et améliore la posture dynamique à la course. Développer une posture dynamique efficace à la course ne s’adopte pas du jour au lendemain. Par contre, en s’assurant qu’à la base les pieds sont stables et que la posture est adéquate, il ne reste que la pratique de la course pour perfectionner le tout.

Sur ce, bonne course!

Dre Annie Jean, Podiatre

Source texte: Magazine Le Patient, Vol 9, n0 4, pages 38 et 39

lire la suite

image

CONSEILS DE PRÉVENTION DES BLESSURES DE COURSE

octobre 27, 2020

Je cours depuis près de 18 ans. Partant de zéro, j’ai gravi les échelons pour finalement joindre l’équipe canadienne de course sur sentier dans diverses épreuves mondiales, ainsi que l’équipe élite de Salomon. Je n’étais pas suivie par un entraîneur en cours de route et, par conséquent, j’ai subi de nombreuses blessures, causées par les coupables habituels : trop loin, trop vite, trop tôt. Mais dans le processus, j’ai appris énormément.

Depuis que je suis devenue podiatre il y a environ 9 ans, je connais mieux les blessures de course et la façon de les prévenir. Voici donc quelques-uns de mes conseils préférés pour les éviter et adopter de saines habitudes qui vous permettront de courir toute l’année, en plus de quelques éléments à surveiller :

1. Bien dormir et manger sainement

Les recherches démontrent clairement que la récupération s’effectue durant les périodes de repos. Cela signifie que pour récupérer entièrement d’un effort ou d’une activité intense, vous devez intégrer ces périodes à votre plan d’entraînement. Votre corps en bénéficiera.

Apportez le même soin à votre alimentation. Durant l’entraînement, nous poussons notre corps à sa limite; c’est pourquoi nous devons fournir à celui-ci le carburant dont il a besoin. Peu importe votre régime – végétarien, sans gluten ou omnivore – les aliments frais et complets sont toujours bénéfiques. Les aliments sains permettent de refaire le plein de vitamines et de nutriments qui sont essentiels à la récupération des muscles.

2. Faire attention au travail et au stress

Nous sommes tous humains, et le stress fait partie de notre vie. Ceci étant dit, je crois que lorsqu’on se sent stressé ou épuisé, il est important de modifier son plan d’entraînement pour diminuer la sécrétion de cortisol ou les effets du stress sur son corps déjà fatigué.

Vous pouvez tout de même sortir, mais pensez à écourter votre entraînement ou à en diminuer l’intensité. Concentrez-vous à respirer l’air frais et à remplir vos poumons d’oxygène… et à vous amuser. Il est parfois facile de tomber dans une routine d’exercices pour se sentir mieux, puisqu’elle devient un mécanisme pour évacuer le stress. Mais à long terme, votre corps risque de s’épuiser et d’avoir de la difficulté à récupérer complètement. Il est important d’éviter la fatigue chronique, car elle peut mener à des blessures et à de mauvaises performances athlétiques.

3. Suivre un programme d’entraînement qui vous convient

Chaque personne est différente, et c’est ce qui fait la beauté de la communauté de course sur sentier. Trouvez une façon de vous entraîner adaptée à votre condition physique – cela signifie que vous ne suivrez pas nécessairement le même programme que votre voisin coureur. Surtout, votre programme devrait être facile à suivre et motivant pour que vous continuiez à faire ce que vous aimez.

4. Ne pas sous-estimer la musculation Entrainement croise? Oh, que oui

Je suis une fervente partisane de l’entraînement croisé (cross-training). En plus de courir, j’adore passer du temps sur mon vélo, que ce soit pour aller travailler, m’entraîner ou simplement me balader. Le vélo est bénéfique parce qu’il m’aide à renforcer les muscles de mes jambes, ce qui est essentiel pour mieux absorber les impacts répétés de la course. La nage est une autre excellente activité complémentaire qui accroît la souplesse et la stabilité du tronc.

L’hiver, je délaisse mon vélo pour me tourner vers le ski de fond. En plus de faire travailler tout le corps, ce sport permet d’intégrer des séances d’intervalles. Il y a aussi la course en raquette : trouvez des sentiers sur lesquels vous pouvez courir avec des crampons si la surface est glacée ou avec des raquettes de course. Et le fat bike dans la neige est une autre façon de continuer à pédaler.

5. Ne pas sous-estimer la musculation

Il est important de faire des entraînements musculaires pour vous assurer que votre tronc, votre dos, vos hanches et votre agilité globale sont au summum de leur condition pour la saison des courses. Comme coureurs, nous négligeons souvent l’importance de renforcer certaines parties précises du corps parce que nous nous concentrons sur la course – c’est notre spécialité après tout ! Mais le caractère répétitif de la course, et même du vélo, peut diminuer la flexibilité des hanches au fil du temps.

Le yoga pour les coureurs complète bien un programme de course parce que les postures sont axées sur la force et la mobilité. Ne sous-estimez pas l’importance de la stabilité du tronc : celle-ci peut prévenir les problèmes de dos dont souffrent certains coureurs de longues distances.

6. Les bienfaits du repos

Vous le savez sans doute : planifier son calendrier de courses est vraiment excitant. Or, certains coureurs exagèrent parfois avec le nombre de courses auxquelles ils souhaitent participer. Si vous n’avez pas un entraîneur pour vous freiner (et c’est le cas de la majorité d’entre nous), vous risquez de vous retrouver avec une longue liste d’événements qui sont motivants, mais qui peuvent devenir épuisants.

Le corps humain est un partenaire solide, mais il a quand même besoin de repos après un effort intense (encore plus qu’après une séance d’entraînement) pour que vous puissiez profiter d’une bonne récupération – tant physique que mentale – et continuer à faire ce que vous aimez.

Blessures : quoi surveiller

Quand je me suis mise à la course sur sentier, j’ai mieux compris l’effort que doit fournir le corps en terrain montagneux comparé à celui à donner sur les routes pavées. La course sur sentier exige de la dextérité dans les pieds, de la stabilité aux chevilles, de la souplesse aux hanches, de la force du tronc et de la coordination. Les descentes travaillent la puissance des quadriceps, alors que les montées renforcent les ischiojambiers en plus d’améliorer la posture et la cadence. Je pense que la course sur route profite aussi à la course sur sentier parce qu’elle permet de travailler la vitesse dans des montées progressives ou sur des terrains moins techniques. Alterner les sentiers et les routes pavées vous offre le meilleur des deux mondes.

À titre de podiatre, je vois de nombreuses blessures de course qui auraient pu être évitées, soit par le port de chaussures appropriées, d’une meilleure foulée et par des exercices de renforcement et de souplesse. Je constate également une nette différence entre les blessures de course sur sentier et celles de course sur route.

  • La plupart du temps, les coureurs sur route me consultent pour des fasciites plantaires, des périostites tibiales, le syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou d’autres blessures qui sont souvent le résultat d’un surmenage chronique (causé par une mauvaise posture de course ou encore une chaussure ou un programme d’entraînement inappropriés).
  • Du côté de la course sur sentier, la plupart des blessures sont causées par un traumatisme : entorses à la cheville, fractures, syndrome du cuboïde (causé par l’éversion du pied sur une pierre ou une racine) et, bien sûr, le fameux orteil bleu qui est en fait un hématome sous-unguéal (sous l’ongle) dû à de micro traumatismes répétés.

Que vous couriez sur route ou sur sentier, soyez attentif aux symptômes de dyskinésie post-statique (soit une certaine raideur qui survient après le repos), lesquels peuvent indiquer la présence d’inflammation. Si vous ressentez de la douleur ou si le mouvement de vos articulations est limité, il est temps de consulter un professionnel de la santé pour qu’il traite votre blessure et vous propose un plan de récupération.

Bonne course et courez sainement afin de pouvoir continuer à faire ce que vous aimez.

Dre Annie Jean, Podiatre

Source : https://www.mec.ca/fr/article/injury-prevention-tips-for-trail-runners

lire la suite

Comment pouvons-nous vous aider?

Parlez-nous de vous

    ×

    Merci d'avoir répondu à ces questions. Nous avons bien reçu vos réponses et nous vous contacterons dans les plus brefs délais pour confirmer votre rendez-vous. Bienvenue chez Alliance Podiatrie 😊